6 conseils pour bien choisir son oreiller

L’oreiller est un accessoire indispensable pour bien dormir. Au même titre qu’un bon matelas aide à ne pas avoir de problèmes de dos, l’oreiller soulage les tensions au niveau du cou. Suivez ces quelques conseils pour ne pas vous tromper dans le choix de votre futur oreiller.

1. Un oreiller différent en fonction de votre posture de sommeil

Chaque personne a sa propre façon de dormir. Cette position que vous adoptez durant le sommeil est déterminante dans le choix de votre oreiller. Pour faire simple, il existe trois positions pour dormir : sur le dos, sur le ventre et sur le côté. Au moment de choisir votre oreiller, soyez donc consciencieux et optez pour celui qui correspond le plus à votre type de sommeil.

Pour les personnes qui dorment sur le ventre

Les personnes dormant sur le ventre ont besoin d’un oreiller peu épais et assez léger. En effet, la pression au niveau du cou doit être la plus infime possible afin de ne pas créer de déformations. Oubliez donc les oreillers bien rembourrés.

Pour celles et ceux dormant sur le côté

La pression au niveau du bras et de l’épaule est beaucoup plus marquée, il faut donc opter pour un oreiller de type traversin. Ce dernier va en effet réduire la pression en apportant un soutien aux endroits stratégiques.

Pour les dormeurs “du dos”

Les personnes dormant sur le dos devront de préférence choisir un oreiller pas trop surélevé. Ainsi, la nuque ne sera pas tordue et pourra se reposer sans souci. Idéalement, il faudrait choisir un oreiller avec appuie tête intégré, pour limiter la pression au niveau du cou.

2. La composition de l’oreiller

Il existe une multitude de matériaux différents utilisés pour rembourrer les oreillers. Chacun ont leurs avantages et leurs inconvénients. Au choix : duvet, plumes, mousse à mémoire de forme, synthétique, laine… De manière générale, privilégiez les matériaux naturels et qui ne vous causent pas d’allergie.

3. La fermeté de l’oreiller et son “bruit”

En fonction de la qualité et des matériaux utilisés pour rembourrer l’oreiller, ce dernier aura une fermeté plus ou moins marquée. Plus un oreiller est ferme, moins il aura également tendance à faire du bruit. Par exemple, un oreiller en duvet est beaucoup plus silencieux qu’un oreiller synthétique. Ce critère est à prendre en compte dans votre choix final.

4. La ouate absorbante

Durant votre sommeil, le corps a tendance à transpirer aux extrémités du corps, notamment au niveau de la tête. Votre oreiller doit impérativement absorber cette transpiration pour ne pas perturber votre sommeil. Pur en être certain(e), assurez vous qu’il soit composé de ouate absorbante.

5. La lavabilité

Ce n’est pas nécessairement la première chose à laquelle on pense lorsque l’on achète un oreiller, et pourtant c’est un des critères les plus importants. La matière qui rembourre votre oreiller détermine si vous pouvez le laver ou non. Certaines matières et fibres comme le kapok ne sont pas lavables en machines. Au contraire, les matières synthétiques se lavent sans problème en machine.

6. Faites attention aux allergies

Toutes les matières de rembourrage ne sont pas idéales si vous souffrez d’allergies, notamment les acariens de poussière. Certains matériaux peuvent même aggraver vos symptômes, surtout lorsque vous choisissez un oreiller qui est rempli de duvet, de laine ou de kapok.