Alerte aux poux à l’école ? Les choses à faire et à ne pas faire.

Alerte aux poux : c’est bien la dernière chose que vous souhaitez entendre. En cas d’alerte, il y a de fortes chances que votre enfant ait des poux. Il convient alors d’agir rapidement pour éviter une réelle prolifération. Vous souhaitez évidemment éviter toute contamination ultérieure, à l’école comme à la maison.

Tout le monde peut être contaminé. Cependant, les poux se déplaçant par contact de cheveux à cheveux et par attirance électrostatique, les enfants sont des cibles particulièrement vulnérables.

Curieux de connaitre les choses à faire et à ne pas faire en cas d’alerte aux poux ? Lisez vite la suite !

Contrôlez votre enfant

En cas d’alerte aux poux, la première étape est de contrôler immédiatement la présence de poux chez votre enfant. Heureusement, les poux sont faciles à reconnaitre, il est donc encore possible d’agir à temps. D’ailleurs, il est également important de contrôler votre enfant même en l’absence d’alerte. Les écoles primaires présentent un risque accru.

La manière la plus simple de contrôler la présence de poux chez votre enfant est de le peigner avec un peigne à poux. Vous les reconnaitrez rapidement, car ils ne sont probablement pas encore implantés en profondeur. Les poux se reconnaissent à leur corps marron-gris, pouvant tourner au rouge brun en cas de présence prolongée. Les poux possèdent 6 pattes avec des crochets.

Si votre enfant semble avoir des poux, il convient de contrôler immédiatement les autres membres de la famille. Évidemment, toutes les autres personnes en contact avec le porteur doivent également être contrôlées.

La façon la plus efficace de combattre les poux est de traiter immédiatement les cheveux avec un bon produit anti-poux, comme le shampoing/lotion d’Elimax, disponible sans ordonnance dans toutes les pharmacies.

Lisez attentivement la notice et suivez les étapes du traitement.

Une fois les poux constatés et supprimés, il est important de contrôler chaque semaine que les poux ont réellement disparu. Ils peuvent en effet revenir ou avoir laissé des œufs.

Une meilleure hygiène est-elle efficace ?

Une idée fausse entoure l’influence de l’hygiène dans l’apparition des poux. Une bonne ou une mauvaise hygiène n’a peu ou pas d’influence sur la prévention ou la propagation des poux. Ces derniers peuvent se développer dans des environnements variés : il est donc inutile de laver les cheveux de votre enfant de manière plus intensive dans l’espoir d’éviter les poux.

Il est également inutile de nettoyer meubles ou tapis de manière drastique, car les poux ne peuvent pas survivre dans ces endroits. Hormis en cas d’implantation profonde, un pou peut seulement vivre un ou deux jours. Pour cette raison, ils se propagent rarement sans transmission directe de personne à personne. Vos meubles ne constituent donc pas un lieu d’incubation pour les poux : il est donc inutile de les contrôler.

En cas d’alerte aux poux, la solution passe par un produit anti-poux. Le shampoing/lotion d’Elimax est un produit efficace, sans insecticide, combinant un polymère et une huile assurant la non-prolifération active et passive des poux. Grâce à son odeur désagréable (seulement pour les poux !), à la modification de la surface des cheveux et à la diminution de leur charge électrostatique, les poux évitent les zones traitées et si certains venaient à y subsister, ils ne laisseront pas d’œufs, limitant ainsi une nouvelle contamination.