Pourquoi avons-nous tous désormais besoin de plus de sélénium ?

Le sélénium est un oligo-élément crucial pour la santé humaine. Il joue en effet un rôle important pour le corps et l’esprit. Pourtant, malgré une carence en sélénium fréquente en Belgique, cet oligo-élément est trop souvent oublié.

Le sélénium est un minéral naturel, présent en petites quantités dans notre alimentation. Les aliments contenant des quantités importantes de sélénium sont souvent les aliments riches en protéines, comme les abats, la viande, les produits laitiers, le jaune d’œuf, le poisson, les noix et les céréales. Les noix du Brésil constituent une excellente source de sélénium. Les produits animaliers tels que la viande et les œufs contiennent également cet oligo-élément, présent dans le fourrage. Pourtant, même en consommant plus fréquemment ces aliments, le Belge moyen n’atteindra toujours pas l’apport journalier suffisant en sélénium… Pourquoi?

Le problème du sélénium est que sa présence dans notre alimentation a fortement baissé au cours des dernières décennies, en raison de l’industrialisation de l’agriculture actuelle (utilisation fréquente d’engrais chimique). Conséquence : l’herbe de pâturage contient de moins en moins de sélénium, ce qui se traduit par une présence moindre du sélénium dans notre alimentation. La pollution de l’air, de l’eau et du sol par des métaux lourds contribue également à une plus faible assimilabilité du sélénium. D’autre part, le manque de sélénium dans le corps augmente également en raison du changement de nos habitudes alimentaires. Une alimentation déséquilibrée ou un régime alimentaire végétarien/végétalien se traduit par une diminution de la consommation d’aliments contenant du sélénium.

Quel est le rôle exact du sélénium dans notre corps?Selenium

Plusieurs processus biochimiques nécessitent la présence de sélénium, un élément que le corps est incapable de produire lui-même. Les animaux et les plantes assimilent le sélénium à partir de la nature. Nous sommes donc dépendants de la nourriture pour survenir à nos besoins en sélénium. L’Autorité européenne de sécurité des aliments reconnaît que le sélénium est essentiel pour assurer diverses fonctions du corps. Le sélénium est avant tout un élément important du mécanisme de défense de toutes les cellules de notre corps. Par exemple, un apport suffisant de sélénium dans le corps freine l’apparition des rhumes. En outre, cet oligo-élément contribue au fonctionnement normal de la thyroïde et de notre système immunitaire. Le sélénium est également nécessaire à la santé des cheveux et des ongles.

Le sélénium joue un rôle clé dans l’impact des métaux lourds

Les métaux lourds : les médias en parlent de plus en plus, mais de quoi s’agit-il exactement ? Quand on parle de métaux lourds, on pense d’abord au cadmium, au mercure et au plomb. Avez-vous déjà pensé à l’impact négatif de ces substances sur notre santé ? Les métaux lourds sont présents dans notre environnement et finissent dans notre assiette via la pollution. Une exposition aux métaux lourds peut entraîner une perturbation de la régulation immunitaire, se traduisant par des maladies chroniques ou des maladies auto-immunes.

Un apport suffisant en sélénium permet la détoxication des métaux lourds. En effet, le sélénium se lie à ces métaux, les empêchant d’être assimilés par le corps. En conséquence, la quantité de sélénium restant pour assurer efficacement les autres fonctions corporelles est moindre. C’est un cercle vicieux.

De quelle quantité de sélénium mon corps a-t-il besoin ?

L’apport journalier recommandé, fixé par le Conseil Supérieur de la Santé, est de 70 µg par jour pour les hommes comme pour les femmes. Pour les enfants, un apport de 60 µg par jour est recommandé. Malheureusement, l’alimentation belge est pauvre en sélénium. Elle ne fournit en moyenne que 45 µg de sélénium. En Europe, la limite supérieure maximale tolérable pour les adultes a été fixée par l’EFSA à 300 µg par jour. Cette dose est sûre et non nocive pour la santé. On parle de carence en sélénium en cas d’apport quotidien de 20-30 µg pour les adultes.

Femmes enceintes, fumeurs, végétariens, citadins et sportifs : ces groupes méritent une attention particulière, en raison de leurs besoins supérieurs en sélénium. Les fumeurs et les citadins sont généralement plus exposés aux métaux lourds, via la fumée de cigarette ou les gaz d’échappement de voitures. Les femmes enceintes, les végétariens ou les athlètes sont moins susceptibles d’atteindre les valeurs optimales, nécessaires pour protéger leurs cellules. En raison de leur régime alimentaire, les végétariens consomment simplement moins d’aliments riches en sélénium et les femmes enceintes doivent en outre également assurer le métabolisme du fœtus.

Comment puis-je me protéger au mieux ?

Une carence en sélénium peut être compensée par une alimentation équilibrée ou une supplémentation en sélénium. Les experts santé recommandent de plus en plus de prendre des compléments de sélénium pour une meilleure santé globale. En Belgique, les aliments d’origine animale et végétale contiennent trop peu de sélénium. Il existe évidemment une différence en termes de supplémentation.

Le sélénium lié organiquement, comme la levure de sélénium, est beaucoup mieux assimilé que le sélénium inorganique. SelenoPrecise (Pharma Nord) est le seul composé de sélénium organique standardisé. De plus, il présente une biodisponibilité bien documentée de près de 90%. SelenoPrecise est la source de sélénium dans le produit Selenium+Zinc, ombinant également du zinc, des vitamines A, B6, C et E, en plus du sélénium.

Selenium