Comment choisir un bon remède contre les verrues ?

Les verrues sont une excroissance bénigne de la peau. Leur traitement n’est donc pas obligatoire. En fait, la plupart des verrues disparaissent d’elles-mêmes en deux à cinq ans.

Votre verrue vous dérange pour des raisons esthétiques ou physiques ? Vous ne voulez pas risquer d’infecter d’autres parties de votre corps ou d’autres personnes ? Dans ce cas, vous pouvez parfaitement les traiter (par vous-même ou via un médecin).

Le bon traitement d’une verrue dépend de sa localisation, de sa taille et de la tolérance à la douleur de la personne en question. Nous résumons dans cet article les principales options de traitement.

Traitements à domicile

Vous pouvez traiter vous-même la plupart des verrues. Vous économisez ainsi non seulement de l’argent, mais aussi du temps. Différents médicaments sont disponibles en pharmacie, généralement à base d’acide.

Par exemple, vous pouvez badigeonner la verrue une fois par semaine à l’aide d’un stylo applicateur et d’une solution à base d’acide formique. Cette solution assèche les verrues jusqu’au cœur. Après plusieurs traitements (maximum 12 semaines), votre corps rejettera la verrue sans douleur. Le stylo applicateur EndWarts PEN, par exemple, utilise de l’acide formique et convient à tous les types de verrues, y compris les verrues plantaires coriaces, et peut également être utilisé par les enfants, les personnes diabétiques et les femmes enceintes ou allaitantes.

Pour les verrues situées autour de l’ongle, vous pouvez opter pour un produit à base d’acide salicylique. Le produit ressemble à un pot de vernis à ongles et peut être obtenu en pharmacie, sans ordonnance. Appliquez quotidiennement le produit sur la verrue. Cette pijnloze méthode demande un peu de patience. Comptez trois mois de traitement.

L’acide trichloracétique (ATC) est plus puissant que l’acide salicylique ; l’utilisation de cette solution est donc plus encadrée sur le plan de la sécurité.

Traitements médicaux

Il est possible de traiter un nombre limité de verrues, selon l’espèce et l’emplacement, par curetage. Ce traitement a lieu sous anesthésie locale. Après avoir enlevé la verrue avec un instrument en forme de cuillère, la plaie est brûlée. En raison de l’anesthésie locale, le traitement n’est pas vraiment douloureux. Les verrues vulgaires, en particulier, sont traitées de cette manière.

La congélation à l’azote liquide est une technique souvent utilisée pour les verrues plutôt petites et bosselées. Le tissu est détruit, provoquant la formation de cloques sous la verrue. C’est un traitement très efficace et malheureusement très douloureux. Ce traitement n’est pas adapté aux verrues sous les ongles, car l’azote peut endommager la cuticule.

Pour les verrues récalcitrantes à tous les traitements ci-dessus, la thérapie au laser peut être envisagée. Cependant, cette méthode est utilisée de manière exceptionnelle, car elle est assez coûteuse et douloureuse. Le traitement est souvent effectué sous anesthésie générale.