Moins de sel pour un meilleur cholestérol ?

Un pot et une cuillère remplie de sel sont sur la table. Le sel a une fonction importante pour le corps, mais la plupart des gens en utilisent trop.

Nous savons tous qu’un régime alimentaire trop riche en sel peut entraîner de sérieux problèmes de santé. Tout comme un régime trop pauvre en sel. Pour cette raison, il est important de trouver le bon équilibre dans votre consommation de sel, pour un meilleur cholestérol.

Un excès de sel fait peser les risques suivants sur votre santé : ostéoporose, maladies rénales,  augmentation de la pression sanguine et du risque de développer des maladies cardio-vasculaires. Bien que le sel n’ait pas d’influence critique directe sur le taux de cholestérol, il est judicieux de limiter ses influences indirectes au maximum.

Cholestérol

Un taux de cholestérol élevé peut être provoqué par une alimentation déséquilibrée trop riche en graisses saturées et trop pauvres en graisses insaturées, à une surcharge pondérale et à un manque d’exercice physique, au stress et à l’hérédité. Le cholestérol est nécessaire, mais certainement pas en quantités excessives. Il existe 2 types de graisses : les graisses saturées et insaturées. La graisse saturée, surtout d’origine animale, peut augmenter votre cholestérol. On la trouve dans le beurre, les biscuits, gâteaux, snacks, charcuteries, œufs et abats. La graisse insaturée, principalement d’origine végétale, est essentiellement présente dans l’huile, les produits liquides de cuisson et de friture, la margarine liquide/molle, les noix et les poissons gras.

Les graisses insaturées aident donc à réduire le taux de cholestérol et donc à l’améliorer.

Sel

Environ 80 % du sel que nous consommons est déjà présent dans les aliments préparés. Nous ajoutons les 20 % restants pour assaisonner les repas que nous préparons nous-mêmes. Consommez le sel avec modération. Un excès de sel augmente le risque de pression sanguine élevée. Cette dernière peut être néfaste pour le cœur et les artères. Vous pouvez donner du goût à votre repas en utilisant des condiments comme le basilic, le curry, le poivre ou l’origan. Limiter les produits emballés contenant beaucoup de sel, comme le fromage, les chips, les sauces, les soupes et les plats cuisinés.

Fruits et légumes

La consommation de fruits et légumes diminuerait également le risque de maladies cardio-vasculaires. Cela s’explique par les nutriments présents : potassium, antioxydants et fibres. D’autres substances jouent probablement également un rôle. Il est conseillé de manger chaque jour 200 g de fruits et légumes.

Surcharge pondérale

Un excès de poids peut entraîner une augmentation du taux de cholestérol et de la pression sanguine. Pour cette raison, il est important de conserver un poids de corps sain. L’indice de masse corporelle constitue un bon outil pour évaluer si votre poids corporel est sain. Votre alimentation quotidienne et l’énergie que vous dépensez doivent être en équilibre. Vous tirez principalement votre énergie de votre alimentation. Mais si vous mangez trop et/ou bougez trop peu, vous ne consommez alors pas suffisamment d’énergie, qui est alors stockée sous forme de graisse. Conséquence : vous prenez du poids. Soyez donc vigilant.

Phytostérols

Les stérols végétaux jouent un rôle analogue à celui du cholestérol et sont naturellement présents dans de nombreux aliments d’origine végétale. Comme les huiles végétales, les noix, les graines, les produits céréaliers, les fruits et légumes. Ils possèdent la même fonction stabilisatrice dans les membranes cellulaires des plantes que le cholestérol dans les cellules humaines et animales.

La prise de phytostérols permet, entre autres, de freiner l’assimilation du cholestérol dans le sang depuis les intestins. Astuce : en consommant chaque jour 30 g de Becel ProActiv, vous assimilez la quantité quotidienne optimale de phytostérols, pouvant réduire votre taux de cholestérol de 7 à 10 %.

Un meilleur taux de cholestérol

La route vers un meilleur taux de cholestérol est longue. Pour commencer, il est nécessaire d’apporter des changements dans vos habitudes de vie. Une alimentation équilibrée et suffisamment d’exercice physique sont des facteurs importants, tout comme la prise de conscience de la nécessité de continuer à faire des choix judicieux. Évitez les aliments fortement transformés contenant beaucoup de sel. Choisissez plutôt des alternatives saines et pauvres en sel.