Diminuer son cholestérol en 10 étapes

Un taux de cholestérol élevé constitue un facteur de risque pour le développement des maladies coronariennes. Il existe plusieurs facteurs de risque et la modification d’un de ces facteurs peut avoir – ou pas – un effet bénéfique. Demandez l’avis de votre médecin.

Étape 1 : évitez les mauvaises graisses

Les graisses saturées et les acides gras trans contribuent à augmenter le « mauvais » cholestérol (LDL).

Ces matières grasses sont souvent d’origine animale et sont présentes, entre autres, dans le beurre*, la viande, les produits laitiers, les produits frits et le chocolat. Lisez bien la liste des ingrédients sur les emballages pour éviter d’acheter des aliments contenant ces matières grasses.

Étape 2 : évitez le surpoids

Un poids corporel stable est important pour vieillir en bonne santé. Le surpoids aggrave les affections existantes et contribue aux risques impliquant un taux de cholestérol élevé.

Étape 3 : faites suffisamment d’exercice physique

Bouger au minimum trois heures par semaine est déjà suffisant pour augmenter le taux de “bon” cholestérol (HDL) et pour constater des améliorations dans le cholestérol LDL. Pour cette raison, veillez à faire suffisamment d’exercice physique : lien vers des astuces pour bouger

Étape 4 : plus de fibres

L’apport quotidien de 510 g de fibres solubles dans le régime contribue à une baisse significative du cholestérol (LDL). Consommez au fil de la journée des aliments riches en fibres comme les haricots, les prunes, le pain complet et les flocons d’avoine.

Étape 5 : détendez-vous

Le stress entraîne une augmentation du “mauvais” cholestérol (LDL). Pour lutter contre ce fléau, il est conseillé d’éviter les situations stressantes et de privilégier les moments de détente.

Étape 6 : choisissez la margarine

Nous avons besoin de matières grasses. À cet égard, la margarine est bien plus saine que le beurre. La plupart des margarines sont d’origine 100 % végétale et constituent une source d’oméga 3 riche en acides gras insaturés. Ces matières grasses protègent votre cœur et vos artères. En consommant chaque jour ces acides gras insaturés, le risque de maladies cardio-vasculaires est divisé par deux.

Étape 7 : la niacine (Vitamine B3)

La niacine fait baisser le cholestérol LDL tout en augmentant le cholestérol HDL. Les sources naturelles de cette vitamine soluble dans l’eau sont, entre autres, les graines, les légumes verts et les légumineuses.

Étape 8 : phytostérols

Les phytostérols recouvrent les intestins d’une couche protectrice permettant de contenir l’absorption du cholestérol LDL dans le sang. Les phytostérols sont des substances présentes en quantité réduite dans les fruits, les légumes, les huiles végétales, les noix et les graines. Leur structure ressemble à celle du cholestérol. Ils sont connus pour leur capacité à baisser réellement le cholestérol.

Étape 9 : mangez plus de noix

Par leur fort taux d’acide gras insaturé, les noix diminuent le taux de cholestérol LDL dans le sang. Alternez de temps en temps avec des noix de pécan, des noix de macadamia, des amandes et des pistaches.

Étape 10 : riez plus

Rire est bon de la santé ! Ce médicament propre au corps augmente le cholestérol HDL.

*Pied de page : La margarine est  d’origine 100 % végétale et est composée d’huiles végétales. Elle ne contient pas de matières grasses laitières et est riche en acides gras insaturés. Le beurre contient des acides gras saturés. Contrairement à la margarine, le beurre est un produit d’origine animale composé à 82 % de matière grasse laitière.