Les meilleurs substituts au sel

© istock

Un Belge consomme en moyenne 9 grammes de sel par jour. C’est trois fois plus que ce qui est véritablement nécessaire. Vous consommez la plus grande partie de ce sel de manière inconsciente, par exemple lorsque vous mangez du fromage, du pain et des produits transformés. On parle parfois de « sel caché », car ces produits n’ont même pas un goût salé prononcé. En fait, le sel que vous ajoutez dans votre assiette ne représente qu’une petite partie de votre apport total.

Diminuer le sel est bénéfique pour tout le monde

Le sel doit être présent dans notre alimentation, mais en toute modération. Manger moins salé permet de réduire votre tension artérielle et diminue le risque de maladies cardiovasculaires. Votre consommation de sel ne devrait pas dépasser 5 grammes par jour.

À consommer avec modération

Inutile pour autant de jeter votre salière : le sel joue en effet un rôle important dans l’équilibre hydrique du corps et dans le fonctionnement des cellules musculaires et nerveuses. De plus, c’est un puissant exhausteur de goût. Un plat sans sel nous parait vite fade. Par contre, utiliser moins de sel en cuisine est tout à fait recommandé.

Quatre alternatives intéressantes

Pour vous aider à réduire votre consommation de sel sans faire de compromis sur le goût de vos plats, nous avons répertorié quatre substituts au sel. Après tout, une nourriture savoureuse, c’est un des grands plaisirs de la vie.

1. Le sel aux herbes

Bien sûr, certains plats nécessitent un peu de sel. Si c’est le cas, optez pour un sel aux herbes comme Herbamare, un sel marin composé de 14 légumes, herbes aromatiques et épices bio différents. Contrairement au sel de table, ce substitut possède un goût plus riche. Une petite quantité se révèle plus que suffisante.

2. Le jus de citron

Le jus de citron est un aliment sain et peut remplacer le sel dans de nombreux plats. N’achetez pas de jus de citron en bouteille, mais pressez plutôt vous-même votre citron. Tout le monde sait que le jus de citron se marie parfaitement avec le poisson, mais il peut également relever la saveur des plats de viande. Que diriez-vous d’un poulet ou de côtelettes d’agneau au citron, par exemple ?

3. La salicorne

En Extrême-Orient, les algues font partie de l’alimentation quotidienne depuis la nuit des temps. Ici, l’intérêt pour les algues et autres plantes marines grandit jour après jour. Avez-vous déjà goûté à la salicorne ? C’est un légume qui pousse dans l’eau, c’est pourquoi on l’appelle aussi « haricot de mer ». Son goût salé provient de l’eau de mer dans lequel il baigne au gré des marées. Il est moins nocif que le sel de table en raison de son plus faible apport en sodium.

4. Les herbes fraîches

Les mélanges d’herbes prêts à l’emploi contiennent souvent du « sel caché », c’est pourquoi vous devriez privilégier les herbes fraîches. Excellent substitut au sel, il y en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs. Pour ne pas gâcher leur saveur, ajoutez les herbes fraîches telles que la menthe, la coriandre, l’origan, la ciboulette ou le persil après la cuisson.

Soyez patient

Vous habituer à de nouvelles saveurs peut prendre du temps. C’est tout particulièrement le cas si vous essayez de réduire le sel de votre alimentation. Après trois semaines, vos papilles gustatives seront habituées à ce nouveau dosage. Votre patience sera récompensée.