L’infection urinaire : est-ce contagieux ?

Cystite contagieux

L’infection urinaire (cystite) est une affection pénible causée par des bactéries qui pénètrent dans la vessie et l’infectent par l’urètre. Résultat : une envie d’uriner fréquente et douloureuse….

Qui dit bactérie dit… risque de contagion. Ou pas ? Une infection de la vessie peut-elle se transmettre ? Nous avons la réponse !

Pas de risque de contagion

Soyons clairs : la cystite n’est pas contagieuse. Cela signifie que vous ne pouvez pas contracter la maladie au contact d’une lunette de toilette sale ou lors d’un rapport sexuel (comme c’est le cas pour une infection sexuellement transmissible).

La vessie est un organe interne, ce qui signifie que les bactéries doivent pouvoir pénétrer dans votre corps. Chose pratiquement impossible pour les bactéries présentes sur une lunette de toilette sale (où, de toute façon, ils ne survivent pas longtemps). Même lors d’un rapport sexuel avec une personne atteinte de cystite, il est impossible d’être « contaminé(e) ».

En fait, l’infection de la vessie est causée par les bactéries de la peau ou du corps lui-même, comme les bactéries intestinales.

Mais….

Plusieurs observations importantes s’imposent :

  • Bien qu’une infection de la vessie ne se contracte pas via une lunette de toilette sale, une bonne hygiène est cependant très importante lorsque vous allez aux toilettes. Ne retardez pas le moment d’aller uriner, videz complètement votre vessie, ne vous penchez pas au-dessus du siège des toilettes (ce qui rend difficile la vidange complète de votre vessie) et nettoyez toujours de l’avant vers l’arrière (vous évitez ainsi que les bactéries de l’intestin ne se retrouvent dans l’urètre).
  • Bien qu’un partenaire sexuel souffrant de cystite ne peut pas vous la transmettre, vous pouvez cependant contracter cette infection au cours d’un rapport sexuel. Les femmes en particulier sont à risque : le frottement constant peut provoquer l’entrée de bactéries (p. ex. de la peau) dans l’urètre, ce dernier étant proche du vagin. Par conséquent, il est recommandé aux femmes de toujours uriner après un rapport sexuel, afin d’expulser les éventuelles bactéries.
  • Chez l’homme, certains symptômes d’une inflammation de la vessie (difficultés à uriner, « fausse » envie, odeur inhabituelle de l’urine…) peuvent également indiquer une infection sexuellement transmissible ou une inflammation des organes supérieurs (ex. prostate). Une IST est bien sûr très contagieuse, c’est pourquoi de tels symptômes doivent toujours être pris en considération.

Que faire en cas de cystite ?

La plupart des infections simples de la vessie disparaîtront d’elles-mêmes après quelques jours. En attendant, buvez suffisamment, ne reportez pas votre envie d’uriner, veillez à une bonne hygiène des toilettes… L’automédication peut également réduire ces symptômes, comme avec Uri-Cran®Forte (à base de propolis, d’extrait d’hibiscus, de gélatine et de xyloglucane).

Dans le cas d’une infection vésicale sans complication, les autres formes de médicaments, comme les antibiotiques, ne sont souvent ni nécessaires ni souhaitables. En effet, l’utilisation inutile d’antibiotiques peut entraîner une antibiorésistance.

En cas d’inflammation de la vessie avec complication, une visite chez le médecin est nécessaire. Celui-ci prescrira des médicaments. C’est le cas des femmes enceintes, des hommes et des enfants et lorsque les symptômes persistent pendant plus d’une semaine ou en cas de fièvre, de douleurs sur le côté ou dans le dos et une sensation de malaise.