Manger moins salé sans compromis sur le goût

Manger moins salé est bénéfique pour votre santé.
© istock

Manger moins salé est bénéfique pour votre santé. Votre tension artérielle chute considérablement, ce qui réduit également votre risque de maladie cardiovasculaire. Tôt ou tard, vous constaterez les bienfaits d’une alimentation pauvre en sel. Dans la culture occidentale, le sel s’est positionné comme l’un des assaisonnements les plus utilisés, c’est pourquoi une vie sans sel peut sembler manquer de saveur. Pourtant, supprimer complètement le sel de son alimentation n’est pas conseillé. Dans cet article, nous vous montrons comment cuisiner des plats savoureux avec moins de sel.

Manger moins salé: le sel est-il mauvais pour la santé ?

Consommé avec modération, le sel n’est pas mauvais du tout. Au contraire, nous en avons même besoin. Le sel contrôle l’équilibre de notre corps en eau, agit sur notre système nerveux, permet les contractions musculaires et régule la tension artérielle. Le sel présent dans les aliments est un sel de cuisine. Il se compose de deux atomes : le sodium et le chlore, dans des proportions de 40 et 60 % respectivement, forment le chlorure de sodium (NaCl). 

Votre corps a donc besoin de sel pour fonctionner de façon optimale, mais en quantité limitée. C’est là où le bât blesse : plusieurs personnes consomment trop de sel, souvent de manière inconsciente.

Quelle quantité de sel devrions-nous consommer par jour ?

Adultes

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, un adulte n’a besoin que de 5 grammes de sel par jour en moyenne. Cette quantité correspond à peu près à une cuillère à café. Non, cela ne signifie pas que vous pouvez ajouter une cuillerée de sel à vos repas tous les jours. De nombreux produits contiennent à vos dépens du « sel caché ». Résultat : vous consommez beaucoup plus de sel que vous ne le pensez.

Le Sel caché

Saviez-vous, par exemple, que le pain représente 28 % de l’apport total en sel du Belge moyen ? Saviez-vous que certains fromages, comme la feta et le roquefort, sont particulièrement salés ? Certaines eaux minérales en bouteille en contiennent beaucoup plus que d’autres, mais faites-vous attention à leur teneur en sel ? Le sel se dissimule définitivement dans plus d’aliments qu’on ne le croit.

Pour les enfants

La quantité maximale de sel recommandée par jour est beaucoup plus faible pour les enfants. Voici, à titre de référence, les recommandations quotidiennes par tranche d’âge.

  • >3 ans: 1,25 grammes
  • 4-6 ans: 1,75 grammes
  • 7-10 ans : 3 grammes
  • 11-18 ans : 4 grammes

Les études montrent que plus de la moitié des Belges consomment plus de 6 grammes de sel par jour. En moyenne, les Belges consommeraient même de 8 à 10 grammes de sel par jour, ce qui représente presque le double de la quantité recommandée.

Manger moins salé: comment?

Malheureusement, il n’est pas possible d’éliminer complètement le «sel caché» de notre vie. L’industrie alimentaire doit ajuster les quantités de sel utilisées. De votre côté, vous pouvez lire attentivement les étiquettes et choisir le produit qui contient le moins de sel. Prenez le temps de regarder les étiquettes et comparez lorsque vous faites vos courses.

En outre, vous pouvez bien sûr diminuer la quantité de sel que vous ajoutez à vos plats, sans perte de saveur. En utilisant les bons aromates, vous pouvez même donner plus de goûts à vos plats. Grâce aux produits suivants, vous transformez un plat en délice pour vos papilles, sans forcer sur le sel.

Les acides

Les acides peuvent ajouter une note supplémentaire à un plat. Certains n’utilisent le vinaigre ou le citron que pour assaisonner les salades, mais ces acides s’intègrent aussi parfaitement à d’autres plats. Par exemple, relevez un ragoût en y ajoutant quelques gouttes de jus de citron. L’or blanc de Belgique, la chicorée, se marie quant à elle avec le jus de citron de manière surprenante. Osez expérimenter et avancez par étape. Laissez le temps à vos papilles d’apprécier ces nouvelles combinaisons de saveurs.

Le sel aux herbes aromatiques

Bien sûr, certains plats ont besoin d’une pincée de sel en plus. Dans ce cas, vous pouvez utiliser un sel aux herbes aromatiques, comme Herbamare. Son goût est plus riche que celui du sel de cuisine classique, ce qui signifie que vous pouvez réduire la quantité que vous utilisez.

Le lard

Le lard est surprenant et peut être consommé à tout moment, du petit déjeuner au dîner. Il rehausse votre assiette et est généralement très apprécié.

Les acides aminés

Vous êtes végétalien, végétarien ou tout simplement pas amateur de bacon et de lardons ? Les sauces aux acides aminés représentent un assaisonnement sans soja qui apportera une touche asiatique à vos plats. En plus de ne pas contenir de soja, cette sauce est également sans gluten et 100% vegan.

Les noix

Les noix hachées ou rôties ajoutent beaucoup de goût à une recette. Elles ajoutent de l’amertume, une saveur plus riche et permettent, en plus, de décorer votre assiette. Après tout, on mange avec les yeux, non ?

Les herbes fraiches

Enfin, ajouter des herbes fraiches est une façon facile de donner de la fraicheur et de la saveur à un plat. Coriandre, persil, ciboulette, romarin et aneth n’en sont que quelques-unes ! En plus, elles mettent de la couleur.

Manger moins salé: Votre patience sera récompensée

Il faut laisser le temps à votre palais de s’habituer à des repas moins salés. Diminuez graduellement le sel de votre alimentation. Accordez au moins trois semaines à vos papilles gustatives et à votre corps pour véritablement s’adapter à votre nouveau régime alimentaire. Le sel vous semblera rapidement moins tentant !