Origines des douleurs musculaires

De manière générale, la douleur musculaire est une réaction de votre corps à une surcharge. Elle peut survenir soudainement ou n’apparaître qu’après un certain temps. Personne n’est à l’abri d’une douleur musculaire, quel que soit l’âge.

Afin d’éviter les futures douleurs musculaires, il est conseillé de garder à l’esprit les différentes causes possibles.

Qu’est-ce qu’une douleur musculaire ?

Les douleurs musculaires, également connues sous le nom de myalgies, font partie des “douleurs musculo-squelettiques”. Outre les douleurs musculaires, ce terme générique englobe également les douleurs osseuses, ligamentaires, tendineuses et articulaires. Il comprend également tous les nerfs environnants, le cartilage et les bourses séreuses. Toutes ces parties de votre corps peuvent être impliquées dans la douleur musculaire que vous ressentez.

Souvent, la douleur musculaire se manifeste par d’autres symptômes : démangeaisons, picotements, sensations de chaleur, crampes et raideurs peuvent également apparaitre.

Quelles sont les causes des douleurs musculaires ?

Les douleurs musculaires ont plusieurs causes possibles.

  • Surcharge due au sport, au travail manuel, à une mauvaise posture constante, etc.
  • Traumatismes sportifs
  • Accidents
  • Morphologie
  • Hérédité
  • Troubles tels que rhumatisme, arthrose ou fibromyalgie

Dans de nombreux cas, les douleurs musculaires surviennent sans raison particulière et disparaissent aussi spontanément qu’elles sont apparues.

Cependant, les douleurs musculaires peuvent aussi apparaitre graduellement et prendre une forme chronique. C’est le cas, par exemple, de l’arthrose, où la douleur ne cesse de s’aggraver. Dans le rhumatisme, la douleur s’accompagne également d’un gonflement et de rougeurs.

Ce que vous pouvez faire contre les douleurs musculaires

La plupart des symptômes de douleurs musculaires ne nécessitent pas de consulter un médecin. Parfois, la douleur disparaît spontanément.

Si c’est plus grave, le repos, une compresse froide dans la zone sensible et éventuellement un analgésique peuvent apporter un soulagement.

Dans les cas les plus sérieux, il est préférable de consulter un médecin de famille. Il pourra éventuellement vous diriger vers un physiothérapeute qui – avec des exercices adaptés – pourra soulager votre douleur.