Passage à l’heure d’été: les bonnes pratiques

Passage à l'heure d'été: bonnes pratiques

Même s’il ne s’agit que d’une heure, le passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été entraine son lot de conséquences négatives sur votre rythme circadien. Les personnage âgées et les enfants sont les plus touchés. Normal, car elles sont généralement habituées à un horaire quotidien plus régulier et ont tout particulièrement besoin d’une routine pour les repas et l’heure du coucher. Mais cette transition peut aussi s’avérer difficile pour les personnes qui souffrent déjà de troubles du sommeil.

Le changement d’heure représente pour plusieurs une source supplémentaire de fatigue. Comment minimiser les effets de ce changement biannuel ? Voici quelques conseils pour faciliter le passage au nouvel horaire. À appliquer déjà dans les jours précédents !

  • Pour les familles avec enfants et bébés, modifiez progressivement l’heure du dodo, par tranche de 15 minutes par jour. Cela devrait faciliter la transition.
  • Adultes et adolescents, essayez de vous coucher une heure plus tard qu’à votre habitude le soir précédent le changement d’heure.
  • Le jour du changement d’heure et le lendemain, profitez de la lumière extérieure. Évitez de flâner au lit, faites plutôt de l’exercice et des activités qui vous « fatigueront » !
  • Appliquez les conseils habituels pour une bonne hygiène de sommeil : évitez les aliments excitants comme le café et le sucre, mais aussi les repas lourds et l’alcool.
  • Éteignez la télé et autres écrans lumineux au moins une heure avant d’aller vous coucher pour garantir un taux de mélatonine suffisant pour bien dormir.
  • Buvez une infusion ou une tisane en soirée. La valériane et la camomille, par exemple, ont un effet calmant et bénéfique sur le sommeil.
  • En cas de grande fatigue ou si vous vous sentez perturbé(e) par le nouvel horaire, n’hésitez pas à faire une sieste.

En veillant tout particulièrement à appliquer ces bonnes habitudes dans les jours entourant le changement d’heure, vous aiderez votre corps à encaisser le choc.

Ce changement d’une heure peut sembler anodin, mais les études révèlent que les week-ends où on passe de l’heure d’hiver à l’heure d’été et inversément représentent une période où le nombre d’accidents de la route augmente. Une bonne raison en plus de prendre au sérieux les perturbations de votre rythme biologique et de tout mettre en oeuvre pour profiter d’un sommeil réparateur !