Petites croûtes dans les yeux: les deux principales causes

© istock

Rien n’est plus pénible et fatigant pour les yeux que la présence de petites croûtes. La plupart du temps bénignes, elles vous gênent néanmoins dans vos activités quotidiennes. Nous vous expliquons ici les deux principales causes de l’apparition de ces croutes et comment les éliminer. Pour un traitement plus poussé, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

1. Inflammation du bord libre de la paupière

Une inflammation du bord libre de la paupière, ou blépharite, survient lorsque les follicules pileux et les glandes sébacées du bord de la paupière sont enflammés. Le coupable ? Le staphylococcus aureus, une bactérie généralement présente sur la peau. Chez certaines personnes, ces bactéries parviennent néanmoins à pénétrer dans la peau, à l’endroit où les cils sortent de la paupière. Conséquence : les sécrétions de cette bactérie irritent l’œil, provoquant une inflammation et la formation de squames et de croûtes entre les cils. Les bords des paupières sont souvent très rouges et provoquent une sensation de brulure.

Qui en souffre ?

La blépharite peut survenir à tout âge, mais touche surtout les personnes d’âge moyen souffrant d’un problème de peau comme l’acné, l’eczéma ou la rosacée.

Comment traiter l’inflammation du bord de la paupière ?

Tout d’abord, placez des compresses chaudes sur vos yeux fermés pour ramollir les croûtes. Les compresses Kamillosan Ofta, par exemple, sont imbibées de camomille et possèdent un effet calmant et anti-inflammatoire pour vos paupières. Elles nettoient vos yeux, tout en les hydratant et les protégeant. Pour réchauffer la compresse, placez le sachet fermé dans de l’eau tiède pendant trois à cinq minutes.

Posez ensuite la compresse sur vos yeux et laissez les extraits agir pendant cinq à dix minutes. Nettoyez ensuite les bords des paupières avec une compresse à température ambiante. Répétez ce processus au moins trois fois par jour.

Les symptômes finissent par disparaitre ? Nous vous recommandons de continuer à utiliser des compresses oculaires une fois par jour pour éviter une nouvelle inflammation.

2. Sécheresse oculaire

Vous avez l’impression d’avoir tout le temps du sable dans les yeux ? Une sensation de grain de sable dans l’œil indique souvent une sécheresse oculaire. Cette dernière peut entraîner la  formation de croûtes entre vos cils. Une sécheresse oculaire ne trahit pas forcément une production insuffisante de liquide lacrymal, mais ce dernier est souvent de qualité inférieure. Dans la plupart des cas, les larmes ne contiennent pas suffisamment de lipides (une sorte de couche grasse) et s’évaporent rapidement.

Qui en souffre ?

La maladie peut survenir à tout âge, mais est très fréquente chez les femmes pendant la ménopause. Différents facteurs (environnementaux) favorisent la sécheresse oculaire. Pensez à la pollution de l’air, certaines lentilles de contact ou la climatisation.

Comment traiter la sécheresse oculaire ?

La sécheresse oculaire se traite souvent en administrant des larmes artificielles pour remplacer ou compléter le liquide lacrymal. Le nettoyage quotidien des yeux avec une compresse oculaire est également recommandé. De cette façon, vous évitez également de souffrir de blépharite.