Qu’est-ce que la mycose de l’ongle ? Cause, traitement et prévention

La mycose de l’ongle est une affection répandue dont l’occurrence augmente avec l’âge. Saviez-vous que de nombreuses personnes ignorent qu’elles ont des mycoses ? La mycose de l’ongle est contagieuse et s’étend progressivement aux autres ongles. Vous souhaitez savoir comment reconnaître la mycose de l’ongle ? Vous le lirez dans cet article. Vous apprendrez également quelles sont les causes et comment prévenir et traiter une mycose de l’ongle.

Comment reconnaître une mycose de l’ongle ?

Les symptômes d’une mycose de l’ongle sont flagrants :

  • Les bords des ongles sont décolorés : généralement blanc-jaune, ils peuvent aussi être bruns.
  • Des stries jaunes ou blanches sont visibles sur la plaque (tablette unguéale). Éventuellement, l’ongle entier peut se décolorer.
  • Les bords de l’ongle sont friables et des morceaux peuvent se détacher.
  • L’ongle est plus épais (en raison des champignons qui s’accumulent sous l’ongle) et irrégulier.
  • L’ongle se détache du lit unguéal.

Est-ce douloureux ?

Dans la plupart des cas, la mycose de l’ongle est indolore. Cependant, elle peut parfois être douloureuse ou rendre le port de chaussures inconfortable. Ceci est généralement dû au fait que l’hypertrophie de l’ongle vient presser contre le lit unguéal. Vous pouvez réduire cette douleur en limant l’ongle. Vous pouvez le faire vous-même ou faire appel à un pédicure.

Bien sûr, tous ces symptômes ne sont pas toujours présents. Vous avez un doute ? Consultez votre médecin généraliste.

Quelles sont les causes de la mycose de l’ongle ?

Les mycoses des ongles sont souvent considérées comme un problème bénin qui affecte peu de gens. En réalité, il s’agit de l’affection de l’ongle la plus courante qui touche environ 10 % de la population.

Elle est causée par les mêmes types de champignons responsables des mycoses des pieds. Ces champignons sont appelés dermatophytes. Les dermatophytes sont souvent présents dans les endroits humides tels que les douches, salles de bain, piscines…. Dans ces lieux, les champignons se propagent d’une personne à l’autre. Vous pouvez aussi vous infecter vous-même. Lorsqu’un ongle est atteint de mycose, les autres ongles et vos pieds peuvent également être infectés.

Quand est-on plus sensible à la mycose de l’ongle ?

Normalement, notre corps est résistant aux champignons externes. Cependant, lorsque l’immunité diminue, le risque d’attraper une mycose augmente. La fatigue, la grippe, une mauvaise alimentation, la vieillesse ou une chimiothérapie, entre autres, peuvent diminuer l’immunité. Le diabète, des ongles abîmés et une mauvaise hygiène des pieds augmentent également le risque de mycose de l’ongle.

Comment prévenir la mycose de l’ongle ?

Bien sûr, mieux vaut prévenir que guérir. Sans supprimer complètement le risque, les conseils suivants peuvent le réduire considérablement. Même si vous avez déjà souffert de mycose de l’ongle, ces conseils pourront vous aider à prévenir une nouvelle infection.

  • Gardez vos ongles courts en les coupant régulièrement et ne partagez pas vos ciseaux à ongles avec d’autres personnes.
  • Éviter d’endommager vos ongles.
  • N’utilisez pas trop de savon et assurez-vous qu’il n’en reste pas sur votre peau ou vos ongles en vous rinçant soigneusement.
  • Séchez bien vos pieds après la douche ou le bain. N’oubliez pas les espaces entre vos orteils.
  • Portez des pantoufles dans les endroits publics humides tels que la piscine, le sauna, le gymnase…
  • Portez de préférence des chaussettes en coton ou en laine et ne portez jamais de chaussettes mouillées.
  • Choisissez des chaussures bien aérées.

Comment traiter une mycose de l’ongle ?

Bien qu’il s’agisse d’une affection généralement bénigne, un traitement de la mycose est toujours souhaitable pour vous empêcher de propager l’infection, à vous ou à d’autres.  En outre, une mycose de l’ongle n’est – évidemment – pas très esthétique.

Une mycose de l’ongle est souvent un peu plus difficile à traiter qu’une mycose cutanée. En effet, le champignon se cache souvent sous l’ongle, il est donc moins facile à atteindre. Certains agents antifongiques ne pénètrent pas bien dans l’ongle.

Traitement externe

En pharmacie, plusieurs médicaments antifongiques sont disponibles sans ordonnance. Pensez aux pommades, crèmes, liquides….

Ils sont destinés à un traitement local. Il est important de choisir un traitement qui :

  • Donne rapidement des résultats visibles
  • Tue les champignons
  • Est facile à utiliser

Traitement interne

Votre médecin peut également vous prescrire des médicaments, par exemple des comprimés antifongiques. Ce choix ne se justifie que lorsque l’infection est très pénible ou qu’elle se propage. Un tel traitement est souvent efficace, mais peut prendre plusieurs mois et s’accompagner d’effets secondaires désagréables.

Mesures complémentaires

Pour empêcher la réinfection ou la propagation de l’infection fongique, vous pouvez épandre une poudre antifongique dans vos chaussettes et vos chaussures. Cette poudre tue les spores du champignon.

Que vous combattiez le champignon de l’extérieur ou de l’intérieur, gardez à l’esprit que la guérison complète de votre ongle peut prendre beaucoup de temps (des mois). En effet, l’ongle endommagé a besoin de beaucoup de temps pour repousser entièrement.

Plus d’astuces pour des ongles sains ? Cliquez ici »