General, Santé

Un bon sommeil peut rapporter des points !

Certaines périodes de l’année favorisent un mauvais sommeil. Les fêtes de Noël ont beau approcher à grands pas, pour les étudiants, cela signifie : bûcher ! En période d’examens, la vie d’un étudiant est une bataille épuisante, inutile de le nier. Si les journées sont longues, les nuits passées à potasser le sont également. Il n’y a pas de solution magique : il faut tenir. Pendant la période de bachotage, l’étudiant moyen souffre souvent d’un manque de sommeil. Ce dernier est pourtant essentiel pour la santé physique et mentale. Mais pour quelles raisons exactement ? Découvrez ci-dessous le rôle de l’hormone du sommeil, la mélatonine, et comment son fonctionnement est perturbé pendant la période des examens.

LA stratégie de bachotage

Un bon sommeil est un élément fondamental de cette stratégie. En effet, c’est la nuit que votre cerveau traite les informations emmagasinées pendant la journée et certaines hormones régulent vos nuits. Au cours de notre sommeil, nous intégrons de nouvelles informations que nous relions aux connaissances existantes. Ces données sont ensuite stockées dans notre mémoire à long terme. Le sommeil permet également à notre corps de se restaurer et se construire. De plus, il conditionne également notre humeur générale et notre motivation. Évidemment, tout commence par un mode de vie sain : une alimentation équilibrée, suffisamment d’exercice et des moments de détente sont recommandés au cours d’une longue période de travail impliquant la mémoire.

Naturellement, le nombre d’heures de sommeil nécessaire varie d’un individu à l’autre. Tout le monde n’a pas besoin des fameuses 8 heures de sommeil par jour : c’est un mythe ! Les trois quarts de la population ont besoin de 7 à 9 heures de sommeil par jour. Mais plus que le nombre d’heures, c’est la qualité du sommeil qui est important ! En 2014, des scientifiques des universités Ugent et KULeuven ont étudié la qualité du sommeil des étudiants de première année, en les comparant à leurs résultats d’examen. Le verdict ? Les étudiants qui dorment 7 heures ont en moyenne 1,7 point de plus (sur 20), pendant un examen, que les étudiants qui ne dorment que 6 heures ! De quoi réfléchir non ?

Pourquoi vous dormez mal pendant les examens

En période d’examens, le sommeil est malheureusement la première victime de la vie des étudiants. Au cours de cette période, de nombreux étudiants travaillent la nuit et se tiennent éveillés à coup de litres de café ou de boissons énergétiques. Une fois leur travail fini, la plupart d’entre eux font d’abord un tour sur les médias sociaux ou sur Netflix avant de se coucher ! Rien de bien grave en soi, non ? Erreur : l’exposition à la lumière bleue des écrans d’ordinateurs portables et des smartphones, en particulier combinée avec le stress, perturbe la sécrétion de notre hormone du sommeil, la mélatonine, empêchant le corps d’entrer dans un sommeil profond. La consommation de tabac ou d’alcool avant d’aller se coucher est également mauvaise : le sommeil est encore plus difficile. Conséquence ? Une carence en mélatonine. En d’autres termes : votre rythme sommeil-réveil est complètement perturbé.

Conseils pour mieux dormir pendant les examens

  1. Une rengaine pourtant avérée : mangez équilibré et buvez suffisamment d’eau !
  2. Au lit, évitez les activités annexes : manger, regarder la télévision, se creuser la tête…
  3. Si vous restez éveillé plus de 20 minutes, levez-vous et changez de pièce
  4. Respectez un horaire fixe de réveil
  5. Limitez les siestes dans la journée
  6. Un bonnet de nuit n’est pas recommandé, car l’alcool et la caféine affectent le sommeil profond (phase REM)
  7. Veillez à une température agréable dans la chambre
  8. L’activité physique et la relaxation sont recommandées pendant la journée
  9. Veillez à un apport de mélatonine suffisant, au bon moment

La mélatonine, notre hormone du sommeil

La mélatonine est une substance naturelle produite par notre corps dans la glande pinéale, située au centre du cerveau. Elle est libérée chaque soir par le corps lui-même, en l’absence de lumière, dès la tombée de la nuit. Un apport suffisant de mélatonine est essentiel à chacun et permet à notre corps de s’endormir. Il raccourcit le sommeil superficiel et accélère la phase d’endormissement et la venue du sommeil paradoxal. Cependant, la production de mélatonine est inhibée par l’exposition à la lumière et a un effet inverse par l’activation, en journée, des hormones comme l’adrénaline, la noradrénaline et le cortisol. Pour les étudiants en période d’examens qui présentent un manque de mélatonine, un complément de mélatonine peut les aider à récupérer.

Aidez votre corps en manque de mélatonine à réguler son horloge biologique avec un complément alimentaire de mélatonine comme Bio-Melatonine Complex de Pharma Nord. La prise d’un comprimé, que vous laissez fondre lentement sous la langue, garantit une courbe normale de mélatonine en 20 minutes, au bon moment. Vous pourrez ainsi profiter, vous aussi, de ces quelques points supplémentaires ! Bonne chance !

You Might Also Like

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>