Sport et mycoses des ongles : comment les éviter ?

Lorsque nos ongles (d’orteils) sont contaminés par une infection fongique, ils prennent une couleur brune ou jaunâtre et semblent épais et friables. Cette affection est souvent désignée sous le nom de mycose des ongles, ou onychomycose.

Malgré l’aspect disgracieux des ongles mycosés, il est inutile d’en avoir honte. Pas moins de 10% de la population en souffre ! De plus, certains groupes présentent un risque supérieur de développer cette affection. C’est le cas notamment des sportifs.

Pourquoi les sportifs souffrent-ils davantage de mycoses des ongles ?

Il existe un certain nombre de facteurs qui expliquent cette situation. Le pied d’athlète, une affection courante chez les athlètes, est associé dans 30 à 59 % des cas à l’onychomycose.

Pièces humides et chaudes

Pour commencer, de nombreux sportifs sont en contact avec des espaces humides et chauds où d’autres personnes marchent pieds nus. Pensez par exemple aux douches communes ou aux vestiaires. Si vous marchez pieds nus dans de tels endroits, vous êtes assuré d’entrer en contact avec des champignons. Le risque d’infection fongique augmente  également lorsque vous n’essuyez pas suffisamment bien vos pieds et que vous enfilez des chaussettes sales ou des chaussures trop serrées.

Chaussures de sport

L’utilisation prolongée de chaussures de sport chaudes et humides est un deuxième facteur de risque. Si les chaussures que vous portez ne peuvent pas provoquer d’infection en soi, elles peuvent cependant aggraver la situation. En effet, les chaussures de sport constituent un environnement propice à la prolifération des champignons. Une fois que vos chaussures sont infectées, elles peuvent être à l’origine d’une nouvelle infection.

Blessures aux orteils et aux ongles

Un troisième facteur de risque est dû au fait que les athlètes souffrent souvent de blessures répétées aux orteils et aux ongles. De plus, la friction constante de l’ongle de l’orteil contre l’intérieur de la chaussure peut provoquer une inflammation de l’ongle et le rendre plus sensible aux infections fongiques.

Que pouvez-vous faire ?

Les mycoses d’ongle sont assez tenaces et il est difficile de les prévenir complètement, en particulier pour les sportifs. En suivant les conseils suivants, vous diminuez cependant considérablement les risques :

  • Coupez régulièrement vos ongles d’orteils. Effectuez une coupe droite et non en demi-cercle. Toutefois, ne les coupez pas trop court, car cela augmente le risque d’infection.
  • Mettez régulièrement des chaussettes et des chaussures propres. Jetez vos trop vieilles chaussures de sport, car elles peuvent avoir été contaminées par des infections fongiques antérieures.
  • Lavez-vous les pieds après chaque séance d’entraînement, mais n’utilisez pas trop de savon.
  • Après chaque séance d’entraînement, séchez bien vos pieds avec une serviette, et (si possible) laissez les sécher à l’air libre avant de mettre vos chaussures. Les champignons affectionnent particulièrement l’humidité.
  • Ne partagez pas vos serviettes, chaussettes ou coupe-ongles avec d’autres personnes. Ce faisant, vous pourrez les contaminer.
  • Ne marchez pas pieds nus dans les douches communes ou les vestiaires, mais portez des tongs.
  • N’ignorez pas les symptômes de mycose ! Plus vite vous agirez, plus vite vous vous en débarrasserez. Un médicament comme Naloc, disponible en pharmacie, aide à tuer les champignons et à guérir l’ongle.