Suis-je hypersensible ?

Suis-je hypersensible?

Il peut être compliqué de déterminer si vous souffrez d’hypersensibilité. L’Internet regorge de questionnaires aux multiples questions très personnelles. On demande souvent, par exemple, comment vous étiez enfant. Les recherches ont en effet montré que dans la majorité des cas, la grande sensibilité est congénitale et même héréditaire.

Enfant, vous pleuriez beaucoup ? Si vous aviez facilement peur, comme dans de nouveaux lieux (nouvelle école, par exemple), si vous ne pouviez pas prononcer quelques mots sans bégayer, cela pourrait indiquer que vous êtes une personne hypersensible.

D’autres indices de l’hypersensibilité sont la posture, la vision ou philosophie de vie et votre façon d’interagir avec les autres.

Comment apprivoiser mon hypersensibilité ?

La sensibilité élevée est parfois ressentie de façon négative, pourtant cela n’a pas à être vécu de cette manière. En approchant de la bonne façon ce trait de caractère, vous pouvez au contraire faire de l’hypersensibilité une force. Voici quelques conseils pour appréhender de façon positive votre hypersensibilité.

Soyez vous-même

Prenez conscience et apprenez à vivre avec cette sensibilité à fleur de peau. La nommer et l’accepter vous met sur la voie d’une meilleure compréhension de vous-même. Vous comprendrez mieux pourquoi vous agissez d’une certaine façon lors de situations particulières.

Restez vous-même. Tenter de niez votre sensibilité, par exemple en se forçant à rester au milieu d’une foule oppressante va vous entraîner dans une spirale négative. Osez vous écouter et fixez vos propres limites. Tout le monde est différent, osez être vous-même.

Mais aussi, ne soyez pas gêné.e si parfois, c’est trop pour vous. Vous seuls connaissez la façon dont vous affectent les stimuli et vos perceptions. Accordez-vous des moments pour vous reposer de l’agitation : fermez les yeux un instant, retirez-vous de la pièce ou sortez faire une courte promenade.

Trouvez le cadre qui vous convient

Accordez-vous une demi-heure pour vous au réveil. Cela peut faire une grande différence pour le reste de la journée. Lisez, pratiquez la méditation, faites de l’exercice : trouvez la méthode qui vous permet de vous centrer sur vous-même.

Trouvez vos conditions de travail idéales. Les personnes très sensibles peuvent éprouver de la difficulté à mener des horaires irréguliers ou de longues journées. Au travail, créez-vous un environnement sans trop d’agitation et qui vous permet de vous concentrer.

Osez vous ouvrir

Osez parler de votre hypersensibilité avec votre entourage et des amis. Si cela les affecte, aidez-les à mieux vous comprendre et à trouver les pistes pour vous épauler. Ils pourront éventuellement tenir compte de votre sensibilité quand ils interagissent avec vous.

· Enfin, si nécessaire, participez à des ateliers pour HSP (High Sensibility Persons). Lors de tels ateliers, vous apprendrez à mieux en comprendre les caractéristiques et comment les tourner en forces.

L’hypersensibilité et les relations

Pour entretenir une relation saine, les hypersensibles doivent parfois se centrer sur eux-mêmes. Vous ne devez ni constamment tourner votre attention sur votre partenaire, ni être tourné.e constamment sur vous-même.

Il vous faut peut-être plus de temps pour faire confiance à l’autre et à vous ouvrir complètement. Par conséquent, trouvez votre sécurité. En vous sentant en confiance, vous créez l’environnement propice et serez plus enclins à vous ouvrir.

En tant que personne hypersensible, vous vous sentez peut-être rapidement attaqué.e. Vos pensées fusent à toute vitesse. Vous pensez à tous les détails en même temps. Vous n’êtes donc pas toujours au même endroit que votre partenaire ou vos proches. Gardez cela à l’esprit.

Les partenaires très sensibles présentent une plus grande vulnérabilité. Il est important d’apprendre à vous concentrer sur ce qui vous concerne et à ne pas vous laisser envahir dans votre relation.