Vitamine D3 réduit le risque de chute

Même si elle a déjà dévoilé bon nombre de ses secrets, la vitamine D n’en reste pas moins un sujet d’étude intéressant pour la communauté scientifique. En effet, les chercheurs ne cessent de faire de nouvelles découvertes et la liste des bienfaits de cette vitamine est longue. Mais qu’y a-t-il encore à apprendre d’un élément aussi connu que la vitamine D ? De nombreuses choses apparemment.

La prise quotidienne de 800 UI de vitamine D3 réduit le risque de chute

Une dose de 24 000 UI par mois (soit 800 UI par jour) permet de réduire le risque de chute. C’est en tous cas ce qu’a mis en lumière une étude suisse réalisée sur 200 participants d’une moyenne d’âge de 78 ans qui ont déjà tous fait des chutes par le passé. Ils étaient répartis en trois groupes : le premier a reçu une dose très élevée de 60 000 UI de vitamine D3 par mois, le deuxième a reçu 24 000 UI de vitamine D3 associée à du calcifédiol et le troisième groupe, seulement 24 000 UI de vitamine D3. Bien que l’augmentation la plus rapide des valeurs en vitamine D dans le sang ait été observée chez les deux premiers groupes respectivement, les chercheurs ont constaté qu’après 12 mois, le risque de chute entre les différents groupes de traitement différait grandement et que les meilleurs résultats avaient été obtenus chez les participants ayant reçu seulement 24 000 UI (soit 800 UI par jour) de vitamine D. Ils ont également noté chez ceux-ci des chutes moins fréquentes en moyenne et un risque de fracture moins élevé que dans les deux autres groupes.

Monthly High-Dose Vitamin D Treatment for the Prevention of Functional DeclineA Randomized Clinical Trial” Heike A. Bischoff-Ferrari, MD, DrPH1,2; Bess Dawson-Hughes, MD3

JAMA Intern Med. 2016 Feb;176(2):175-83. doi: 10.1001/jamainternmed.2015.7148.

Source: Pharma Nord